Vous êtes ici : Accueil > Enseignement > Dikè

Dikè - Groupe de recherche et séminaires doctoraux sur les cultures juridiques en Europe


Symbole justiceLe projet DIKE propose une recherche pluriannuelle et pluridisciplinaire sur les fondements, les contours et les contenus des droits et cultures juridiques en Europe (Antiquité – Période contemporaine).

Animé par une équipe de chercheurs de l’Université Toulouse 1 Capitole et d’universités étrangères, il se déroulera de novembre 2014 à juin 2017. Il s’adresse en particulier aux doctorants d’histoire du droit inscrits à l’université Toulouse 1 Capitole ou dans tout autre université française et étrangère ainsi qu’à tous les autres doctorants que des approches scientifiques et méthodologiques peuvent intéresser (comparatisme juridique et historique, histoire du droit, histoire, droit privé, droit public, philosophie du droit, histoire culturelle du droit).
 


Description

  • Un cycle de trois ans de formation à la recherche et par la recherche autour de l’Histoire des justices en Europe
  • Un programme annuel de recherche :
    • deux ou trois journées d’étude chaque année (novembre, janvier-février, mars-avril)
    • une semaine doctorale (fin juin-début juillet)
  • Une formation doctorale : les journées d’étude et la semaine doctorale sont ouvertes à tous les doctorants français ou étrangers. Elles sont prises en compte au titre de la formation doctorale de l’Ecole doctorale de Droit et Science politique de l’Université Toulouse 1 Capitole dans les conditions suivantes : 25 heures pour les participants aux journées d’étude et à la semaine doctorale (journée d’études = 12 heures ; semaine doctorale : 13 heures) et 3 heures pour chacune des journées d’étude pour les auditeurs.
  • Des rencontres interactives. Les différentes activités proposées permettent d’inviter des professeurs et doctorants français et étrangers à discuter de leurs écrits et de leurs travaux en cours, présenter des sources, établir des bilans historiographiques, réfléchir à des éléments méthodologiques et épistémologiques ou encore dégager des perspectives de recherches. L’approche se veut résolument diachronique et comparatiste.
  • Une valorisation des travaux par une publication collective annuelle.
  • Une inscription obligatoire et validée au titre de la formation doctorale ou professionnelle.


Partager cette page
Twitter Facebook Google + Pinterest