La peine capitale au Québec (1760-1960) : de l'adaptation coloniale au conservatisme provincial, par Donald Fyson (Université Laval, Québec)
le 18 janvier 2017
18h00
Arsenal
Salle des thèses
Conférence doctorale du Professeur Donald Fyson, Université Laval (Québec)

Donald Fyson, professeur titulaire au Département des sciences historiques de l'Université Laval, est spécialiste de l'histoire du Québec aux XVIIIe, XIXe et XXe siècles : histoire sociale (les familles) mais aussi de la justice (civile, pénale), de la police et de l'administration locale. Il mène actuellement des recherches sur le droit criminel et la justice pénale à Québec de 1760 à 1965, la violence interpersonnelle au Québec / Bas-Canada et les effets juridiques et sociaux de la Conquête britannique du Québec.
Il  est membre régulier du Centre interuniversitaire d'études québécoises et du Centre d'histoire des régulations sociales

« La peine capitale au Québec, 1759-1869 : modèle européen ou spécificité coloniale?», Adapter le droit et rendre la justice aux colonies (XVIe-XIXe siècles) sous la direction d'E. Wenzel et E. de Mari, Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 2015, p. 229-240.

« Beccaria contre Howard ? La réforme pénale  au Québec, 1760-1841 »,  Cesare Beccaria. La controverse pénale (XVIIIe-XXIe siècles), sous la direction de Michel Porret et Elisabeth Salvi, Rennes, Presses de l'Université de Rennes, 2015, p. 81-89 (L'auteur recommande la lecture de la version en ligne : http://www.profs.hst.ulaval.ca/Dfyson/Beccaria.pdf)

 

Partager cette actualité
Twitter Facebook Google + Pinterest